Accueil
© 2017

       Bienvenue sur le site :       www . avis-a-la-population.fr

 

 

maj : 6 juillet 2017

la mort de UNO restera une sombre histoire

La vidéo du déterrement  montre un chien mort ...

Cette affaire aurait dû s'arrêter là !

 

VIDEO        ( à voir )

 

regardez cette vidéo et donnez votre avis

le Collectif    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'affaire ASLAN ( UNO) de Turquant n'est pas terminée ...

Des vidéos étonnantes et parlantes !

 

mise à jour : 22 juin 2017

petite info (détendons nous) pour ceux qui pensent que P. Marchiset, dans cette sombre histoire de chien à Turquant, serait en difficulté par rapport à la population autochtone puisque lui-même se qualifie comme étant une pièce rapportée : En 2014 ce Monsieur faisait liste commune aux municipales avec le Maire actuel et a été élu !  bravo Pascal ! alors pourquoi ce désamour avec tes colistiers et la majorité des "villageois" ?

résultat élections 2014

 

 

Révélations !

P. Marchiset fragilise sa position

Ma Ya PA, membre témoin de l'association, incommodé par l'odeur de cadavre ... du chien soit-disant vivant ! 

il avoue : "le chien est quasiment mort ... il ne respire plus" ( vidéo )

il n'a pas fait ce qui est écrit dans la pétition:  "je l'ai prit contre moi et je l'ai stimulé".

il déclare : "Quand à la perfusion elle y était durant les 2 jours et demi" alors qu'un autre témoin au pseudo ( MA YA PA ) membre de l'association "droits de vivre" précise " Aslan, s était arraché la perfusion. La veto nous l à dit lorsque nous y avons été pour son départ". et ajoute : "Il semble sensiblement différent car il a beaucoup moins de terre. Il paraît juste plus propre. Et encore vous  n'aviez pas l odeur, nous oui. ..." ( facebook ).

 Il donne par ailleurs la preuve que la pétition déclarant le chien mort le mardi à 17h30 a été mise en réseau avant le tournage de l'euthanasie ! confirmant ainsi l'analyse de notre collectif.

 

En visionnant la vidéo sur le déterrement de UNO, qui peut imaginer que ce chien aboyait quelques minutes auparavant ?

Monsieur le Maire n'a pas donné suite à cette supercherie, et on le comprends.

--------------------------------------

 

   

premiers commentaires (copie du16 mars) après l'annonce de l'euthanasie ( à lire ...)

prouvant que l'euthanasie n'a pas eu lieu le mardi à 17h30 comme annoncé !            

 

la gauche ou la droite ???

.....et il est à l'avant droit et non gauche (en plus d'être aveugle, ils ne connaissent pas leur gauche et droite).  face-book  P Marchiset - 19 juin

 photo montrant l'emplacement du catheter ! ( tirée de la vidéo  publiée par l'association " droitsss de vivre " ... )

16 juin 2017... Pascal Marchiset, le témoin, déclare : " Il est venu le temps aussi de répondre au collectif de débiles qui a fait du tort à notre affaire. Je vais donc reprendre point par point et par date LEURS MENSONGES."

Ainsi Mr Pascal Marchiset a entrepris de vouloir discréditer les arguments avancés par le Collectif . Rappelons que ce Collectif n'a fait que reprendre les publications parues sur le groupe ASLAN et la pétition afin de mettre en lumière les incohérences et les mensonges édités. Les internautes lucides vont bien comprendre que les propos de ce Monsieur ne démentent absolument pas les arguments du Collectif. Bien au contraire . Pour ne prendre qu'un seul exemple , voici ce qu'il déclare : " Le premier commentaire n’est pas à 10h02 mais 19h02, veuillez remettre vos lunettes monsieur le créateur du collectif…..Vérification toujours possible sur la pétition."

 Chaussés de nos lunettes, nous nous sommes plongés dans les archives (datant du 16 mars) concernées et on trouve ceci parmi les 13 commentaires concernant l'euthanasie :

pseudo Elisabeth Ml-Vd : " Rip Aslan merci pour l'avoir accompagné dans son dernier voyage" 13 décembre 2016   10h02

pseudo Sand Fonrose : "Pauvre amour il n'aura jamais connu la chaleur d'un foyer mort à 10 ans...." 13 décembre 2016   11h30:

il déclare également ceci : " Quand a l’internaute qui aurais posé une question sans réponse, je ne vois pas quand et laquelle "

pseudo Sand Fonrose : " est-ce que tu sais ce qu'avait exactement ce pauvre loulou hors mis hypothermie . est-ce qu'il a succombé à d'autres blessures ? asphyxié ? 15 décembre 2016     21h12

 

Quant aux Vidéos publiées les 15 et 16 juin 2017

voici notre avis :

   1)  La vidéo du déterrement du chien montre un animal inerte ayant réellement l'allure d'un chien mort.  Elle montre aussi deux hommes qui se connaissent bien. On apprends également l'étonnante complicité des 2 protagonistes dont l'un propose d'appeler "Franck" pour établir le contact avec la gendarmerie ! On peut  s'interroger, dès lors, sur la neutralité qui suivra le déroulement des opérations. Cette vidéo macabre a, sans nul doute,  le mérite d'apporter un nouvel éclairage sur cette affaire.

    2) La vidéo montrant un chien agonisant chez le vétérinaire pose questions :

      - Alors que les membres de l'association ont pu filmer et photographier à leur aise chez ce vétérinaire, on assiste ici à une prise de vidéo d'un chien enfermé dans une niche isolée par des barreaux. Rien ne prouve que ce chien était UNO. Tous les moyens sont bons !

       - Nous savons que les épagneuls bretons ont souvent des caractéristiques semblables. Et on pourrait être bluffés. Cependant si l'on regarde bien, l'apparence de ce chien est sensiblement différente de celle de UNO.

        - Comment expliquer que ce chien ne soit pas sous perfusion ? sa patte avant gauche ne semble pas avoir été rasée et le cathéter utilisé pour la perfusion et l'euthanasie si bien décrites par ailleurs a disparu ! serait-ce un autre chien ?

encore une fois, la manipulation et la supercherie semblent dominer les dires de Mr Marchiset !

et toujours menaçant, il conclut par ceci : "Certains membres de votre collectif ont été démasqués, je les auraient à l’œil dans le futur."

 

 

 

 

Incroyable :

Dans ce dossier de UNO ( le chien mort et enterré à Turquant près de Saumur) il y avait 2 victimes possibles. Soit le chien qui aurait subit une maltraitance et aurait été enterré vivant . Soit l'accusé qui serait accusé à tort par un témoin manipulateur.

nouvel épisode, la victime auto proclamée est le témoin lui-même !

Certes, le site "avis-a-la-population" a pu contrarier ses ambitions personnelles, mais l'homme a plusieurs  cordes à son arc et n'hésite pas à s'en servir pour lancer un appel au secours narcissique :

Victime de pressions, victime d'un détournement de feuilles de pétitions, victime d'agression contre son cheval, victime de vandalisme sur son véhicule, sur sa cloture, victime d'ostracisme au niveau professionnel .... (où est la vérité ? auto victimisation ? pyromanie narcissique ? réelle vengeance ?...) 

Un soutien financier est même organisé pour venir à son aide ! sinon il devra vendre son cheval ! Lol ! ( lu sur facebook ) .

( Ce défenseur de la cause animale trouvera de bons conseils sur le site  de  l'asso.  AACIV , afin de libérer ce cheval en souffrance )

 à lire

".... Le cheval est un animal grégaire. Il faudrait donc qu’il vive au sein d’un groupe et noue des amitiés fortes lui permettant de se sentir rassuré et protégé. En tout cas, il ne devrait jamais vivre seul !  ...."

 

 

 

 

Délibéré le 15 juin .

La recherche de la vérité doit suivre son cours ...

------------------------------

Les manipulateurs de fausses informations sont déçus !

ils voient rouge et leurs déclarations en disent long sur leurs motivations et sur leurs rapports à la société :

exemples : ( vu sur le groupe Aslan de P Marchiset ) 18/19 mai 2017

"Trouver vous normal qu'une personne dont la culpabilité ne laisse aucun doute ai le droit à un avocat......Notre assassin d'Aslan, avait une avocate que je qualifierai d'incorrect avec moi, les assos, la procureur, la présidente du tribunal, et toutes les personnes présentes." Pascal M.

 "La procureure est aussi coupable que ce tortionnaire...ce n'est pas avec ce genre de personne qu'il y aura une vraie justice...Honte à vous madame la procureure...." Patrick L.

 

 

---------------------------------------

 

 

L'association 30 millions d'amis précise ceci :

"Attention : ces associations ne sont pas habilitées à saisir les animaux sans être  dument mandatées par les autorités (gendarmerie, police, services de la préfecture, justice). Seules ces dernières peuvent, en outre, rédiger un procès-verbal (acte juridique écrit qui retranscrit des constatations, NDLR)."


Notre analyse globale :

Un constat évident : Outre des déclarations peu crédibles, les auteurs se sont appuyés sur des scènes photos et vidéo pour faire apparaîte un chien qui aurait été "vivant" avant d'être enseveli. L'euthanasie en est le point fort ! ( les autres points sont décrits sur ce  site ).

Deux observations concernant cette euthanasie :

      - Le chien n'a pas été euthanasié après 2 jours et demi de soins, comme annoncé !

      - L'acte d'euthanasie est réalisé comme sur un chien vivant  : caresses, 1ère injection, 2 ème injection, contrôle de l'arrêt cardiaque. La durée totale est d'environ 1mn 30 ... le temps d'une séquence vidéo ( sans coupure, sans montage).

Or les informations existantes sur le Net décrivent l'euthanasie en ces termes : 

  • Le chien est maintenu immobile sur une table d'opération. S'il est anxieux, il peut recevoir un sédatif qui permettra de le calmer.
  • Une surdose d'anesthésique lui est injectée, et l'animal s'endort.
  • Après 5 à 15 minutes, le vétérinaire vérifie si l'animal est encore en vie. Si nécessaire, il peut injecter une nouvelle dose d'anesthésique, totalement indolore pour le chien.  ( ooreka )
  •   - une première injection pour l'endormir : il s'agit d'un anesthésique profond qui endort l'animal et dont les effets sont complets en 5 à 10 minutes. "Cette piqûre n'est pas agréable mais n'est pas douloureuse" ( medisite )

     Celà ressemble bien à une mise en scène. Quels crédits accorder à de tels éléments et aux déclarations qui tendent à comparer le propriétaire à un assasin ? 

    --------------------------------

     

     

    L'affaire du chien de Turquant , près de Saumur :

     

     

    que faites vous si votre chien meurt ?  à lire ...

    un homme enterré vivant !   à lire ...

               TURQUANT 49  :  Collectif de défense

    pour le respect des hommes et des animaux .        

    Un témoin de Turquant ( près de Saumur ) et une association qui agit pour la cause animale ont lancé une campagne médiatique par voie de presse et sur les réseaux sociaux . Un homme, accusé d'avoir enterré son chien VIVANT sur son propre terrain à Turquant ( Maine et Loire ), est ainsi livré à la vindicte populaire, rendant certains internautes coupables d'accusations et d'interprétations diverses non fondées.

    Les excès de paroles, les incohérences des déclarations et les arguments avancés par les initiateurs de cette grave accusation dépassent l'entendement et montrent que la préoccupation de ces personnes est avant tout de faire de l'audience, du buzz et de la publicité gratuite.

    Le comité Turquant49 rappelle ceci :

    Les humains sont des tueurs

    De tout temps l'homme exploite les animaux pour des besoins alimentaires, de travail ou de loisir et dans la plupart des cas ces animaux sont condamnés dès lors qu'ils ne présentent plus les caractéristiques nécessaires pour le service qu'ils sont sensés rendre et sont donc classés animaux de réforme !

    L'homme tue les bêtes également pour le plaisir : chasse,  pêche, corrida...

    L'homme tue les hommes pour des raisons de domination, d'hégémonie ou de stratégies géopolitiques. pour ne citer que la guerre 39-45 : 50 millions de tués !

    De nombreuses composantes de la biodiversité - dont nous faisons partie - disparaissent à cause des pratiques humaines (machinisme, urbanisation, pesticides ...). Combien de chiots, de chatons ou autres animaux non désirés naissent et disparaissent par la main de l'homme ? Combien de reptiles, d'insectes, d'oiseaux, de batraciens... sont éliminés en permanence ?

    Héritage du passé

    Les pratiques issues du rapport de l'homme avec la nature sont souvent détestables mais sont bien souvent le fruit de pratiques ancestrales. Le monde rural en est le premier héritier.

    Ainsi, égorger un porc, un agneau, une volaille, tuer un lapin en lui arrachant un oeil sont des scènes de pratiques rurales bien acquises.

    Et que dire de la viande animale que nous avons dans notre assiette ! et que dire de ces crustacés que l'on  ébouillante vivants avant de les déguster en toute indifférence etc...

    Tuer pour diverses raisons fait partie de la dure réalité de l'histoire humaine. Ce n'est que très récemment que la médecine et le professionnalisme sanitaire liés à la condition animale permettent de donner une réponse décente à cette problématique. Cependant les pratiques anciennes restent encore très utilisées et la rudesse du monde rural n'évolue que lentement.

    Lorsque vous décidez d'enterrer votre chien mort qui vous a accompagné pendant de longues années, ce n'est pas avec plaisir et vous réagissez avec votre tempérament et votre expérience de la vie. Vous pouvez l'enterrer et pleurer, puis vous le recouvrez d'une épaisse couche de terre et parfois vous rajoutez une tôle comme ici à TURQUANT, non pas pour l'empêcher de partir (comme ça été dit !), mais pour éviter que d'autres animaux déterrent le cadavre.

    C'est dans ces conditions que UNO a été enterré à TURQUANT et rien ne justifie, tel que présenté ainsi, de poursuivre le propriétaire, de s'acharner sur son sort et d'en faire un bouc émissaire. Ou alors ce sont des milliers de personnes qui pourraient être inquiétées ! voire la société entière !

    Peut-on enterrer un chien vivant ?

    La loi n'oblige pas à produire un acte de décès ni à quelque cérémonial qui pourrait retarder l'inhumation d'un chien. Enterrer un animal  est tout à fait autorisé sur un terrain privé sous certaines conditions.

    Chez l'homme, la hantise d'enterrer une personne vivante a longtemps perduré et a donné lieu à différents procédés pour le vérifier. Que de récits à ce sujet !  à lire ....

    Il n'est donc pas impossible qu'un animal donne l'impression d'être mort alors qu'en réalité sa résistance est telle que son dernier souffle sera retardé. Cette hypothèse, dans l'affaire de TURQUANT est tout à fait plausible.

    TURQUANT , ouvre les yeux !

    En s'exprimant sur les circonstances , le témoin et l'association à l'origine de la médiatisation de la découverte ont déclaré ceci:

      1ère version :"surprise d'un habitant de turquant promenant son chien en entendant un jappement de détresse d'un chien dans un terrain... après un instant pour localiser le bruit, celui ci compris vite ce qui se passait. Une fois le Maire arrivé en renfort sur les lieux après l'appel de cet habitant, le sauvetage a pu commencer. L'habitant, pour sauver ce chien a du retirer 3 grosses bûches d'arbre posées sur 2 tôles...Quand je l'ai sorti j'avais l'impression qu'il ne respirait plus, je l'ai pris contre moi et je l'ai stimulé. Il a pu reprendre un souffle ... le chien a été emmené dans un état comateux... il était en hypothermie et en état de deshydratation avancée". texte de la pétition de l'association

      2ème version :"J'habite à côté d'ici ... réveillé vers 7 h par les cris larmoyant d'un chien visiblement en détresse. Très vite je compris que ce n'était pas les miens (chiens), mais ça venait de dehors. Aussitôt levé et sorti en pyjama dans le jardin, j'ai pu voir un véhicule stationné et entendu une personne creusant puis un bruit de tôle et de bois qu'on fait tomber dessus. Au moment ou l'homme repartait, j'ai relevé la plaque d'immatriculation, alors que les jappements se faisaient toujours entendre. Je me suis alors rendu sur place avec une lampe et ai compris l'horreur de ce qui se passait. Aussitôt, j'ai réveillé le Maire et les membres de l'association..." Une fois déterré ce chien, je suis parti en urgence à SAUMUR chez le véto de garde que Thamara avait prévenu de mon arrivée." discours du témoin  16 janvier

    où est la vérité ?  qui est le témoin ? est-ce un promeneur avec son chien , entendant des aboiements et prenant le temps de localiser le bruit ? ou est-ce un voisin, réveillé par les cris du chien, puis, en pyjama, de son jardin, entendit une personne creuser et manipuler des tôles ? faux témoignage !

    où est la vérité ?  était-ce un chien en état d'aboyer, de  pousser des cris aigus de détresse ou était-ce un chien qui ne respirait plus, dans un état comateux, en hypothermie et déshydratation avancée ? faux témoignage !

    où est la vérité ? comment un chien peut-il se faire entendre alors qu'il a été enterré sous une épaisseur de terre puis recouvert de tôles ? faux témoignage ! 

    D'importantes questions se posent par ailleurs :

    Dans l'hypothèse ou le chien aurait donné des signes de vie ( aboiements ) , pourquoi ce voisin, même en pyjama, n'est-il pas intervenu auprès du propriétaire à ce moment précis ? ou du moins dans les meilleurs délais afin de venir au secours de la pauvre bête ?

    Pourquoi a t-il pris le temps de relever le n° d'immatriculation de la voiture, d'appeler les témoins et d'attendre après avoir découvert "l'horreur" à l'aide d'une lampe ( de quelle horreur veut-il parler ? de la vue des tôles ? ) puis de prendre des photos ... , tranquillement ... ? Pourquoi ne s'est-il pas précipité  dans l'intérêt du chien ? était-ce bien l'intérêt du chien qui le préoccupait ? ou a-t-il eu une idée lumineuse pour déclencher une affaire dont il en tirerait profit ? 

    Tout indique que l'on est ici en présence d'une manipulation des faits.

    L'acte ( théatral ? ) vétérinaire .

    Comment un vétérinaire peut-il autoriser à ce que soit photographié un animal dans son laboratoire ? comment peut-il autoriser à filmer l'euthanasie du début à la fin  par des personnes qui n'en sont pas les propriétaires ? comment peut-on laisser publier ces documents  sur internet sans aurorisation : c'est une atteinte grave à la vie privée ! imaginons les conséquences auprès des proches de la famille. Les vrais vétérinaires le savent bien, eux qui demandent  systématiquement aux propriétaires s'ils souhaitent vraiment assister à l'acte de mise à mort de leur animal.

    les photos  publiées montrent un masque à oxygène ne couvrant bizarrement que la truffe de l'animal ! Ne devrait-il pas couvrir l'ensemble de la gueule du chien , le nez et la bouche  ?  mais peut-être que cela n'avait pas beaucoup d'importance et que ce n'était  plus nécessaire ! ( pour un animal mort ). Peut-être était-il posé pour les besoins de la photo ! la question mérite d'être posée.

    Autres questions : En considérant l'état décrit du chien, il est surprenant qu'un vétérinaire ait pu pratiquer un acharnement thérapeutique aussi long en prolongeant ainsi la souffrance de l'animal pendant deux jours et demi. Y a -t-il des photos montrant une amélioration de son état ? donnant l'espoir d'une guérison ? celles fournies ne font état que d'un chien inerte, probablement sans vie. Quelle était donc la motivation de cet acharnement apparent ? faire croire que le chien était bien en vie ? d'autant que l'association a  écrit ceci : "le pronostic vital étant engagé. Au vue de son état général, l'association avec le vétérinaire a décidé de pratiquer une euthanasie sur le chien ... après 2 jours et demi de soins afin d'abréger les souffrances." texte de la pétition

    L'association  semble  inquiète face à  ces questions puisqu'elle a déclaré ceci dans le but de calmer les soupçons:  "Croyez-vous  qu'un promeneur l'aurai  entendu  s'il  était mort ? emmené au vétérinaire ? et croyez-vous qu'un vérérinaire aurai soigné et euthanasié un chien mort ?"  discours du 16 janvier

    Les dires et révélations du témoin :

    " je suis pascal Marchiset, j'habite Turquant, j'occupe le poste d'aide administratif dans le bureau de l'association Droit De Vivre ...   "je suis rentré dans la PA ( protection animale ) il y a quelques mois ..." discours du 16 janvier

    "L'union a toujours fait la force... ensemble, agissons ...." puis "je me battrai jusqu'à ce que justice soit rendue, c'est mon affaire et rien ne m'en détournera." discours du 15 janvier

    " je finirai par avoir les télés à TURQUANT, ça je le dis,c'est devenu une obligation à mes yeux." facebook 31 janv

    " ...(l'avocate) ... est agréablement surprise de mon action et m'a dit que je faisais du bon travail ... ça fait plaisir à entendre." facebook Marchiset 10 fev 

    Petit détail : dans son discours du 16 janvier, en préambule, il excuse la présidente de l'association, Mme Velard, pour son absence à cette manifestation car elle est grippée , prétend - il  !  Or nous avons contacté Mme Velard qui nous a précisé qu'elle n'a pu se rendre au rassemblement car elle ne pouvait pas laisser le refuge sans sa présence . Fausse  information devant les 80  personnes qui lui ont  fait confiance.

    chantage ou menaces ? :

    "je trouve dommage pour une petite commune de 580 habitants comme TURQUANT de ne pas prendre position à nos côtés..." discours du 15 janv Marchiset

    "un habitant , moi ... les villageois évitent le sujet".   facebook  19 janv  ( à propos d'un article de presse qui prétends que tout un village se mobilise ).

    "Le conseil ( conseillers municipaux de TURQUANT )  a décidé de ne pas être partie civile dans cette affaire... ils doivent avoir du mal à dormir la nuit." facebook 30 janv

    "sachez que si j'obtiens votre nom, il vaut mieux pour vous que vous n'ayez pas d'animaux ou alors que ceux-ci soit en excellente forme."  facebook 5 fév (Marchiset)

    "Je suis ASLAN " son slogan  ( comparaison avec les victimes des terroristes ! ) .

                                                                                                                                 le collectif

    Objectifs  du  collectif :

    1- Communiquer sur les circonstances exactes de cette affaire.

    2- Recommander aux associations et aux internautes de veiller à préserver la cohésion sociale en évitant de relayer de fausses informations et d'exploiter l'émotionnel au détriment de la réflexion et du dialogue.

    3- Dénoncer les atteintes à la vie privée ( diffusion de propos diffamatoires et d'images à caractère privé ).

    l'article 434-13 du code pénal rappelle que le témoignage mensonger peut être puni de 5 ans d'emprisonnement et 75000 euros d'amende.

    Rejoignez nous  ( clic )

     

    .

     Notre analyse globale :

    Un constat évident : Outre des déclarations peu crédibles, les auteurs se sont appuyés sur des scènes photos et vidéo pour faire apparaîte un chien qui aurait été "en bonne santé" avant d'être enseveli. L'euthanasie en est le point fort ! ( les autres points sont décrits sur ce  site ).

    Deux observations concernant l'euthanasie :

          - Le chien n'a pas pu être euthanasié après 2 jours et demi de soins, comme annoncé !

          - L'acte d'euthanasie est réalisé comme sur un chien vivant  : caresses, 1ère injection, 2 ème injection, contrôle de l'arrêt cardiaque. La durée totale est d'environ 1mn 30 ... le temps d'une séquence vidéo ( sans coupure, sans montage)

    Or les informations existantes sur le Net décrivent l'euthanasie en ces termes :

       
  • Le chien est maintenu immobile sur une table d'opération. S'il est anxieux, il peut recevoir un sédatif qui permettra de le calmer.
  • Une surdose d'anesthésique lui est injectée, et l'animal s'endort.
  • Après 5 à 15 minutes, le vétérinaire vérifie si l'animal est encore en vie. Si nécessaire, il peut injecter une nouvelle dose d'anesthésique, totalement indolore pour le chien.  ( ooreka )
  •   - une première injection pour l'endormir : il s'agit d'un anesthésique profond qui endort l'animal et dont les effets sont complets en 5 à 10 minutes. "Cette piqûre n'est pas agréable mais n'est pas douloureuse" ( medisite )

                                                                                     sans commentaires                                                                                                                                            

     

     

     

     

    hébergement du site:

    MAIDO PRODUCTION

    109 Bd d'Haussonville

    54000 NANCY